Titre

Pragmatique et phonologie Fonction pragmatique de la variation morphophonologique du clitique JE dans certains marqueurs épistémiques

Auteur Sabrina Roh
Directeur /trice Jérôme Jacquin
Co-directeur(s) /trice(s) Marie-Hélène Côté
Résumé de la thèse Inscrite en linguistique interactionnelle, cette thèse convoque des dimensions d’analyse aussi bien pragmatiques (contextes énonciatif et interactionnel, position dans le tour de parole et la séquence) que phonologiques (réduction morphophonologique, contours intonatif et prosodique). La recherche entend étudier les potentielles fonctions pragmatiques, et principalement interactionnelles, des variations morphophonologiques du clitique JE dans les marqueurs épistémiques tels que JE PENSE, JE SAIS, JE CROIS, JE VOIS. Le projet de thèse s’inscrit ainsi dans l’intérêt grandissant porté par la pragmatique pour les marqueurs épistémiques et leur utilisation dans l’interaction. De plus, et c’est ce qui fait son originalité, ce travail tente de s’aventurer là où, généralement, la phonologie s’arrête. Les études sur le schwa ne manquent pas et nombre d’entre elles se sont déjà penchées sur « l’alternance schwa-zéro » dans les clitiques. Mais si ces dernières étudient et décrivent minutieusement les contraintes segmentales et prosodiques liées à cette variation, elles ne considèrent pas les contraintes pragmatiques. À partir d’un corpus défini, cette thèse se donne donc pour but de définir le contexte phonologique de l’alternance schwa-zéro dans le clitique JE en tant qu’il intègre différents marqueurs épistémiques, pour ensuite interroger le potentiel lien entre cette alternance et ce que la production de tel ou tel marqueur épistémique permet d’accomplir dans tel ou tel contexte énonciatif ou séquentiel.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse Septembre 2022
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing