Titre

« Cultures épistémiques à l’école : La gestion interactionnelle des manifestations de non-savoir dans la parole scolaire » "School epistemic cultures:The interactional management of claims of non-knowledge in classroom talk” (en lien avec le projet Synergia: IC-you)

Auteur Virginie Degoumois
Directeur /trice Mme Simona Pekarek Doehler
Co-directeur(s) /trice(s) -
Résumé de la thèse Cette présente recherche, qui se base sur des enregistrements audio et vidéo de plusieurs classes du secondaire 1 et secondaire 2 en Suisse romande, a pour objectif d’observer comment les élèves et les enseignants, interagissent au niveau langagier à l’intérieur du milieu scolaire. En effet, les savoirs-faire et les savoirs-être sont des compétences clairement déterminées et identifiées par les curriculums institutionnels. Cependant, les savoirs-dire, soit les compétences orales des jeunes, nous sont peu connues à la fois de manière normative et effective et difficilement identifiables de prime abord. Cette étude se focalisera principalement sur les interventions des élèves et plus spécifiquement sur les déclarations de non-savoir présentes dans leur réponse à l’enseignant, à l’image de formulation telle que des « je sais pas », d’une réponse formulée avec un certain degré d’incertitude (« peut-être », « je crois », en lien aussi avec des questions de volume et d’intonation), et voire même une absence de réponse (silence). Observer attentivement comment les élèves se positionnent au travers de leur réplique, permet à la fois un regard sur le déploiement de leurs ressources interactionnelles mais aussi une mise en évidence de l’évaluation de celles-ci par l’enseignant. La légitimation ou non de l’enseignant, sous forme de validation ou de condamnation, portant sur le contenu lexical et sur la manière dont s’exprime l’élève, peut nous renseigner sur les attentes normatives concernant les compétences orales des jeunes dans une institution telle que l’école. Ce projet de recherche fait l’hypothèse qu’une meilleure connaissance de l’organisation détaillée de telles interactions est fondamentale pour la mise en place d’un dialogue avec les acteurs de la formation de professionnels. Les résultats de cette recherche nous seront également précieux afin de mieux comprendre la société qui nous entoure en approfondissant la définition et les attentes de ce que nous appelons communément « la compétence de communication » des jeunes, et ceci avant leur entrée dans le monde du travail.
Statut au milieu
Délai administratif de soutenance de thèse
URL http://www2.unine.ch/cla/page-10565_en.html
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing