Titre

ETUDE PSYCHOLINGUISTIQUE DES RELATIONS ENTRE APTITUDE COLLABORATIVE ET MARQUEURS REFERENTIELS LORS DE NARRATIONS D'HISTOIRES EN SEQUENCE AU COURS DU VIEILLISSEMENT

Auteur Lucie Rousier-Vercruyssen
Directeur /trice Marion FOSSARD
Co-directeur(s) /trice(s) Anne Lacheret
Résumé de la thèse Cette thèse s'inscrit dans le cadre d'un projet FNS nommé «Discours et théorie de l'esprit : utilisation d'indices référentiels et prosodiques pour évaluer l'attribution de connaissances aux autres en situation d'interaction verbale», dirigé par Marion Fossard. L'objectif général de ce projet est d'examiner si les marqueurs référentiels (nominaux et prosodiques) produits par des locuteurs en situation d'interaction verbale peuvent indiquer l'attribution d'états mentaux à autrui. Plus spécifiquement, il s'agira de déterminer à partir de l'examen de corpus oraux composés de narrations d'histoires séquentielles si une modulation des marqueurs référentiels intervient en lien avec le savoir partagé construit au cours de la tâche de narration. Dix-huit séquences de six images mettant en scène un ou deux personnages dans des situations de la vie quotidienne ont été spécifiquement conçues pour le présent projet (cf. infra 3.2.2). Pour rendre la narration d'histoires interactive, le paradigme de communication référentielle (Champagne-Lavau, Fossard, Martel,Chapdelaine, Blouin, Rodriguez et Stip 2009; Clark et Wilkes-Gibbs. 1986), qui permet de recréer une situation d'interaction verbale collaborative entre deux partenaires, l'un agissant comme directeur de l'interaction et l'autre comme interlocuteur, est utilisé. Dans ce paradigme, la tâche du directeur consiste à produire des informations suffisamment discriminantes pour amener l'interlocuteur à ordonner les six images de la séquence dans le même ordre que le sien. Il est donc nécessaire pour la réussite de la tâche que le directeur adopte une attitude collaborative basée sur la prise en compte du savoir partagé avec son interlocuteur. Prendre en compte le savoir partagé nécessite toutefois un ensemble d'habiletés cognitives et socio-cognitives, potentiellement coûteuses en ressources de traitement, telle par exemple, la capacité à inhiber son propre point de vue pour adopter celui d'autrui. Ces habiletés, variables d'un individu à l'autre et sensibles aux effets de l'âge, seront systématiquement prises en compte et évaluées chez les participants du présent projet via une batterie de tests neuropsychologiques. Dans ce cadre-là, cette thèse a pour objectif d'étudier les marqueurs référentiels produits lors de narrations d'histoires en séquence et d'analyser comment ces marqueurs sont liés à l'aptitude collaborative inhérente à la tâche, aptitude évaluée au prisme des fonctions (socio-)cognitives, auprès de deux populations, l'une constituée de sujets jeunes, et l'autre de sujets âgés. L'aptitude collaborative supposée diminuée chez les personnes âgées, en partie dû au déclin de leurs fonctions cognitives (Lemaire, 2010), nous posons comme hypothèse générale que les marqueurs référentiels produits pourraient différer entre les deux populations (variation moins grande ou inadéquate des marqueurs nominaux et/ou une prosodie différente). Dans un premier temps, les données seront transcrites orthographiquement uniquement. Ces données nous permettront d'extraire des premières mesures portant sur le nombre de mots et la fluence verbale (temps de locution, de pause et d'articulation). Puis, les transcriptions orthographiques seront annotées nominalement (type de marqueur nominal, chaîne de coréférence) et prosodiquement (syllabes proéminentes et/ou disfluentes, relations entre segmentations en macro-unités prosodiques, ici appelées périodes intonatives et enchaînement des marqueurs nominaux). Le but de ces annotations est de nous permettre de préciser davantage les différences éventuelles liées à l'aptitude collaborative entre les deux populations'. Les mesures extraites à partir des données brutes et annotées seront ensuite mises en relation avec les habiletés (socio-)cognitives des participants afin de spécifier plus avant l'influence de ces habiletés sur les caractéristiques discursivo-référentielles des participants. Un tel projet à l'interface de la psycholinguistique, de la linguistique de corpus et de la phonétique, expérimentale combinant approche discursive, prosodique et socio-cognitive de la référence est novateur car, à notre connaissance, il n'existe pas d'études, en français, ayant examiné le marquage de la référence en combinant ces trois domaines.
Statut au milieu
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing