Information détaillée concernant le cours

[ Retour ]
Titre

Grammaticalisation, pragmaticalisation, et (inter-)subjectivisation: vers de nouvelles approches théorétiques et méthodologiques

Dates

1-2 octobre 2019

Organisateur(s)

Prof. Elena Smirnova, UNINE

Prof. Corinne Rossari, UNINE

Prof. Martin Hilpert, UNINE

Prof. Richard Huyghe, UNIFR

Intervenant(s)

Prof. Gabriele Diewald, Universität Hannover

Prof. Svenja Kranich, Universität Bonn

Prof. Lisbeth Degand, Université catholique de Louvain

Dr Benjamin Fagard, Université Paris III

Description

La genèse des marqueurs discursifs a été rapprochée du processus de la grammaticalisation ainsi que de celui de la pragmaticalisation et/ou de celui de la (inter-)subjectivisation. D'une façon générale, la grammaticalisation désigne un changement linguistique qui voit certaines unités lexicales acquérir progressivement une fonction grammaticale (par ex. : les verbes de mouvement Fr. aller / Angl. go, qui ont donné lieu aux futurs périphrastiques). La pragmaticalisation se définit comme un changement diachronique qui voit des unités lexicales migrer vers le domaine pragmatique du discours (par ex. : le syntagme à + lors, qui a donné lieu au marqueur discursif alors). La (inter-)subjectivisation désigne un processus dans lequel certaines expressions acquièrent une fonction organisatrice du discours ou une fonction interpersonnelle.

Cet atelier a comme objectif de réunir des spécialistes de ces différentes approches, pour proposer aux doctorants une réflexion croisée sur la question de l'évolution diachronique des unités pragmatiques. Les intervenant.e.s traiteront ces sujets sous différents angles en séances plénières. Le but de cet atelier est aussi de réunir les trois philologies (d'allemand, d'anglais et de français) et de discuter des derniers développements théoriques autour des termes « grammaticalisation », «pragmaticalisation » et « (inter-) subjectivisation » . Les doctorant.e.s des universités CUSO seront invité.e.s à présenter leurs travaux en cours.

Programme

Day 1/ Tag 1/ Jour 1
Tuesday/ Dienstag/ mardi
01.10.2019


9h00 – 9h15 Welcome Corinne Rossari, Martin Hilpert, Elena Smirnova
 
9h15 – 10h45 Slot 1: linguistique française Liesbeth Degand

10h45 – 11h15 pause café

11h15 – 12h45 Slot 2: linguistique française Liesbeth Degand

12h45 – 14h15 lunch

14h15 – 15h45 Slot 3: Deutsche Sprachwissenschaft Gabriele Diewald

15h45 – 16h15 Kaffepause

16h15 – 17h45 Slot 4: Deutsche Sprachwissenschaft Gabriele Diewald

18h00 – 19h00 3 mini-présentations par des doctorant.e.s CUSO et discussions

19h30 Dinner (restaurant à définir)


Day 2/ Tag 2/ Jour 2
Wendesday/ Mittwoch/ mercredi
02.10.2019


8h15 – 9h45 Slot 5: english linguistics Svenja Kranich

9h45 – 10h15 coffee break

10h15 – 11h45 Slot 6: english linguistics Svenja Kranich

11h45 – 13h15 repas

13h15 – 14h15 3 mini-présentations par des doctorant.e.s CUSO et discussions

14h15 – 15h45 Slot 7: linguistique française Benjamin Fagard

15h45 – 16h15 pause café

16h15 – 17h45 Slot 8: linguistique française Benjamin Fagard

17h45 – 18h00 clôture Corinne Rossari, Martin Hilpert, Elena Smirnova

Lieu

Neuchâtel

Information

Liesbeth Degand (mardi 9h15 – 10h45)

L'impact de la catégorie syntaxique source sur la fonction des marqueurs du discours

L'objectif de ce cours est de mettre en jeu l'interface grammaire-discours et le rôle que celui-ci joue dans l'émergence des marqueurs discursifs en tant que catégorie linguistique. S'il est reconnu que les marqueurs discursifs dérivent d'une variété de catégories syntaxiques traditionnelles, à savoir les conjonctions de subordination et de coordination, les adverbes, les prépositions et groupes prépositionnels ou les noms (pour ne citer que les plus fréquents), l'influence que cette catégorie syntaxique a sur la fonction du marqueur discursif n'est que rarement étudiée. Nous plaiderons que la prise en compte de cette catégorie syntaxique permet de mieux appréhender les marqueurs discursifs comme une catégorie linguistique en devenir, hétérogène mais néanmoins unifiée.

 

Liesbeth Degand (mardi 11h15 – 12h45)

Le rôle de la position sur la fonction des marqueurs du discours avec une attention particulière sur la segmentation discursive

L'étude des marqueurs discursifs va de pair avec l'influence qu'exerce leur position syntagmatique sur la fonction qu'ils expriment. En particulier, des significations subjectives et intersubjectives ont été corrélées avec les positions respectivement en périphérie gauche et droite, bien que d'autres études aient nuancé de telles configurations. Un aspect qui n'a pas reçu suffisamment d'attention est la nature des segments dont on observe les périphéries. En d'autres mots, observe-t-on les périphéries d'une unité syntaxique, d'une unité prosodique, d'une illocution, d'un tour de parole, ou autre ? La question que nous voulons dès lors adresser est la suivante : Dans quelle mesure la nature de l'unité d'analyse linguistique influence-t-elle la nature et la fonction des marqueurs discursifs périphériques ?

 

Gabriele Diewald (Dienstag 14:15 – 15:45 & 16:15 – 17:45)

Grammatikalisierung von Modalpartikeln und Diskursmarkern im Deutschen

Modalpartikeln und Diskursmarker werden oft nicht als Bestandteil der Grammatik einer Sprache gewertet; ihre Bedeutung und Funktion werden als von der „Grammatik im eigentlichen Sinn" verschieden betrachtet. In diesem Kurs nehmen wir hierzu eine andere Haltung ein. Vor dem Hintergrund und mit den Mitteln der Grammatikalisierungsforschung betrachten wir die Entwicklung von Modalpartikeln im Deutschen als ein Paradebeispiel der Entstehung einer neuen grammatischen Kategorie. An zentralen Beispielen werden die Grundzüge der diachronen Entwicklung von Modalpartikeln und deren spezifische Funktionen im heutigen Deutsch skizziert. Die spezifische grammatische Funktion der Klasse der Modalpartikeln wird theoretisch und durch Übungen an Sprachmaterial erarbeitet. Hieraus ergeben sich generalisierende Aussagen über die essentiellen Merkmale von Grammatik bzw. grammatischen Kategorien. Vor diesem Hintergrund wird schließlich die Frage der Abgrenzungen von Modalpartikeln und Diskursmarkern in Angriff genommen, wobei unterschiedliche Grenzziehungen zwischen Grammatikalisierung und Pragmatikalisierung zur Sprache kommen. All dies ermöglicht einen kontrastierender Ausblick auf die drei im Workshop bearbeiteten Sprachen (in alphabetischer Reihenfolge: Deutsch, Englisch, Französisch), insofern, als Diskursmarker in allen drei Sprachen anzutreffen sind, während die grammatische Klasse der Modalpartikeln sich nur im Deutschen findet.

 

Als Vorbereitung zur Lektüre empfohlen:

Diewald, Gabriele. 2007. Abtönungspartikel. In: Ludger Hoffmann (Hrsg.), Handbuch der deutschen Wortarten. Berlin/New York: de Gruyter, 117–142.

Diewald, Gabriele. 2011. Pragmaticalization (defined) as grammaticalization of discourse functions. In: Linguistics 49, 365–390.

Diewald, Gabriele. 2013. Same same but different" – Modal particles, discourse markers and the art (and purpose) of categorization. In: Liesbeth Degand, Paola Pietrandrea & Bert Cornillie (eds.), Discourse markers and modal particles. Categorization and Description. Amsterdam, New York: Benjamins, 19–46.

Diewald, Gabriele. 2015. Modal particles in different communicative types. In: Constructions and Frames 7, 218–257.

 

Svenja Kranich (Wendesday 8.15 – 9.45 & 10.15 – 11.45)

Grammaticalization in English

Grammaticalization is a type of linguistic change whereby a lexical element changes into a grammatical element, or a grammatical element becomes more grammatical, and we will look at this type of change using examples from the history of English. In this class, we will be interested firstly, in how such changes come about, taking a functional-pragmatic perspective on the emergence and subsequent evolution of grammatical markers. We will be interested in regularities (or possibly universals) one can observe, and which types of more fine-grained changes, e.g. semantic bleaching (i.e. a word is emptied of lexical meaning), go hand in hand with grammaticalization.

Concerning these fine-grained changes, we will also pay close attention to different stages of grammaticalization, i.e. we are interested in discovering whether certain processes, such as semantic bleaching, are characteristic of particular stages of grammaticalization. While a lot of research on grammaticalization focuses on the beginning of the process, i.e. on the question how a particular construction emerged, we will also take a look at the endpoint, i.e. at processes that lead to the loss of grammatical constructions and categories. Looking at English, we will see that its long-term development from an inflectional to an analytic language has brought about a number of grammaticalization processes which can be understood as counterbalancing the loss of grammatical information.

Finally, we will also talk about how other processes of language change interact with grammaticalization, i.e. to what extent sociocultural processes or language contact can combine with grammaticalization as triggers and factors of grammatical change.

The preliminary schedule for this class thus envisages to cover the following topics:

1. The beginning: Emergence of grammatical constructions from lexical material. A pragmatic-functionalist perspective

2. The middle: Stages in grammaticalization and the processes that tend to characterize them

3. The end: Grammatical constructions and categories getting lost

4. What else: Interplay of different factors in grammatical change

 

Benjamin Fagard (mercredi 14h15 – 15h45 & 16h15 – 17h45)

L'émergence des marqueurs discursifs en français : contraintes sémantiques et autres facteurs

Je présenterai une étude des chaînes de grammaticalisation (Heine et al. 1991) menant à la constitution de marqueurs discursifs – qu'il s'agisse là de grammaticalisation (cf. Traugott 1995, Degand & Evers-Vermeul 2015), de pragmaticalisation (cf. Erman & Kotsinas 1993) ou, comme le propose Dostie (2004), de 'grammaticalisation 2'. Je partirai de l'analyse sur corpus d'une série de marqueurs discursifs en diachronie large, du latin au français moderne, passant en revue l'évolution de marqueurs hérités du latin (ez vos, mien escient), de créations romanes médiévales (vez ci, Opperman 2006) ou plus récentes (à la rigueur, Prévost & Fagard 2018), et des emprunts plus récents (okay). Je présenterai ainsi une réflexion sur la question des invariants et de la récurrence de ces changements : peut-on définir des conditions sémantiques et morpho-syntaxiques pour l'émergence de marqueurs discursifs ? Leur émergence dépend-elle également de facteurs externes, liés par exemple à la période envisagée (on sait par exemple que la période du moyen français a vu la naissance de nombreuses nouveautés d'un point de vue discursif, cf. Combettes 2002) ou à des effets de contact linguistique (cf. les différences connues entre langues romanes et langues germaniques, par ex., voir Lamiroy and Vanderbauwhede 2016, Lewis 2006) ? En passant, nous examinerons la question de l'oral représenté (Marchello-Nizia 2012), qui est bien sûr fondamentale pour l'étude diachronique de la pragmatique.

 

Références

Combettes, Bernard. 2002. Texte argumentatif et structures syntaxiques en moyen français: la topicalisation d'une proposition, LINX, Mélanges Michèle Perret, 85-95.

Degand, Liesbeth & Jacqueline Evers-Vermeul. 2015. Grammaticalization or pragmaticalization of discourse markers? More than a terminological issue. Journal of Historical Pragmatics 16:1, 59-85.

Dostie, Gaétane. 2004. Pragmaticalisation et Marqueurs Discursifs. Analyse Sémantique et Traitement Lexicographique. Bruxelles, De Boeck, Duculot.

Erman, Britt & Ulla-Britt Kotsinas. 1993. Pragmaticalization: the case of ba' and you know. Studier i modern språkvetenskap 10, 76-93.

Lamiroy, Béatrice, Vanderbauwhede, Gudrun, 2016. Les marqueurs de discours 'en fait', 'de fait', 'en effet' et 'en réalité' et leurs équivalents néerlandais: indices de grammaticalisation. In: Sarda, Vigier & Combettes (eds.), Connexion et indexation. Ces liens qui tissent le texte. ENS Éditions, Lyon, pp. 195-208.

Lewis, Diana. 2006. Discourse particle: a discourse-pragmatic category. In: Fischer, K. (Ed.), Approaches to Discourse Particles. Elsevier, Oxford, pp. 43-60.

Marchello-Nizia, Christiane, 2012. L'oral représenté : un accès construit à une face cachée des langues 'mortes'. In: Guillot, Combettes, Lavrentiev, Oppermann-Marsaux & Prévost (eds.), Le changement en français. Etudes de linguistique diachronique, Berne, Peter Lang, 247-264.

Oppermann, Evelyne. 2006. Les origines du présentatif voici/voilà et son évolution jusqu'à la fin du XVIè siècle. Langue française 149(1):77-91.

Prévost, Sophie & Benjamin Fagard. 2018. French à la rigueur: a sharp turn, Journal of Pragmatics 129, 220-232.

Traugott, Elizabeth C. 1995. The role of the development of discourse markers in a theory of grammaticalization. Paper presented at ICHL XII, Manchester 1995.


 

Places

15

Délai d'inscription 24.09.2019
short-url short URL

short-url URL onepage